« Un disque dont l’écoute s’avère très plaisante »

« Avec ce quartet François de Larrard imagine une musique ludique, complexe sans jamais sembler sophistiquée, fidèle aux codes du jazz pour mieux s’en amuser avec la fraîcheur d’un regard d’enfant (jolie pochette !) – Un disque dont l’écoute s’avère très plaisante » – Thierry Giard – Culture Jazz – janvier 2018 – cliquez –
« Pile de Disques de janvier 2018 : 12 disques parus ou à paraître… Devant l’abondance de la production, je propose une sélection de 12 albums qui constituent le « dessus de ma pile ». Les autres seront présentés ensuite de manière plus succincte » – Thierry Giard

« Au dessus de la pile : un coup de projecteur sur 12 albums fort intéressants (la suite est ici…) »

01- ATOMIC : « Six Easy Pieces »
02-
BRONXTET : « Eli’s velvet eyes »
03-
Théo CECCALDI – FREAKS : « Amanda Dakota »
04-
Michel FERNANDEZ Quartet : « Brazza Cry »
05-
Gabor GADO – Laurent BLONDIAU : « Veil and Quintessence »
06-
KAMI OCTET : « Spring Party »
07-
MAGIC MALIK : « Fanfare XP »
08-
Stéphane PAYEN : « Morgan The Pirate »
09-
Bobo STENSON Trio : « Contra la indecisión »
10-
John SURMAN : « Invisible Threads »
11-
UNITRIO : ARGENTERI – BOREY – TISSOT : « Picasso – Page 3 »
12-
VEGAN DALLAS : « Electro Griot »

BRONXTET : « Eli’s velvet eyes »

info document - voir en grand cette image

Si Bronxtet est le nom de cette formation, il apparaît bien que la tête pensante de cet ensemble est le pianiste François de Larrard, musicien au parcours musical riche de nombreuses expériences depuis plus de 30 ans, en particulier autour du piano solo (cf. Zoo en 2010, ici…). Avec ce quartet, il imagine une musique ludique, complexe sans jamais sembler sophistiquée, fidèle aux codes du jazz pour mieux s’en amuser avec la fraîcheur d’un regard d’enfant (jolie pochette !). Un disque dont l’écoute s’avère très plaisante.